artistes
en scène
action culturelle
tournées
rubrique musique
humour
Jules
Bratsch
Bratsch

presse

L'intégralité de la revue de presse "Brut de Bratsch" 2013 - 2014  article Télérama

Extraits de presse suite à la sortie de l'anthologie "Brut de Bratsch" 2013 - 2014 :

"...Quelle classe, quelle virtuosité !" Ouest France article Télérama

"... la musique de bohème de Bratsch n'a pas pris une ride." Télérama article Télérama

"... cette anthologie aux allures de carnet de voyages parcourt quarante ans d'une carrière à succès." Le Monde Article le Monde

"... l'une des plus belles aventures françaises dans le domaine des musiques du monde." Libération Article Libération

"40 ans de carrière exemplaire... l'inventivité se fait jubilatoire, solidaire, fédératrice." L'Humanité Article l'humanité

"Quarante ans que l'énergie de Bratsch se déploie sur les sons entrainants et mélancoliques de l'Est de l'Europe... résumé en 3CDs et un livret, très riche." La Croix Article La Croix

"C'est une véritable performance ... mélangeant les musiques tziganes et des pays de l'est à la chanson et au jazz...
Un très bel objet." Francofans Article Francofans

"Le groupe prend toute sa dimension sur scène, spectacle très visuel, décor théâtral, le partage et l'échange
avec le public faisant de chaque concert une fête." Mondomix Mondomix

Interview : Bratsch en toute liberté. France TV Info 

Extraits presse antérieur à 2013 :

« La musique de bohème de Bratsch n'a pas pris une ride... On partage avec eux des moments de bonheur,
tel ce clip vintage de l'emblématique J'aime un voyou, maman, tourné sous les étoiles autour d'un feu, éclairé
par les phares des voitures et chanté, clope au bec, par cinq hippies barbus et moustachus, gadjos de Paris
plus gitans que nature .» Télérama

«... L’une des plus belles aventures françaises dans le domaine des musiques du monde. Russe, manouche,
klezmer, Balkans, rebetiko : c’est en créant un langage original à partir des traditions d’au-delà du Danube
que Bratsch s’est imposé.» Libération

« Si le répertoire tsigane inspire l'essentiel de ses compositions, le quintette se plaît aussi à regarder ailleurs,
passant du romani à l'italien ou de l'arménien au français. Avec un livret illustré de 140 pages, cette anthologie,
aux allures de carnet de voyages, parcourt quarante ans d'une carrière à succès. » Le Monde

- Ouest France : « A la culture tzigane et yiddish d’Europe centrale et méditerranéenne, le groupe Bratsch
a toujours apporté sa belle spécificité jazzy et un petit côté folk... Bratsch continue d’enchanter son public et faire
découvrir aux nouvelles générations la grande richesse d’un patrimoine oral de tradition populaire. Ce petit air
de fête, naturel, brut et chaleureux que le public sera ravi de redécouvrir. » Ouest France

« Le joyeux quintet aura attendu trente ans pour tremper sa tambouille tsigane dans l'univers urbain qui l'a vu naître... On voyage dans les bistrots, les gares et les faubourgs de Paris, mais aussi de Londres, de New York,
dans un jet-lag halluciné... Inspirés, ils nous enchantent encore. » Télérama

« Inoxydables les Bratsch ! Et toujours aussi créatifs... Rencontre, partage, voyage et engagement, la recette bratschienne fonctionne toujours à merveille. » FrancoFans

« Sublime concert... Bratsch, riche de ses influences multiples, soudé par 25 années de caravane et de tours
du monde... a servi un recital coloré, enjoué, puissant et d'une remarquable qualité. » DNA

« Trente ans d'existence et toujours ce don de se réinventer. Rythme du potier bulgare à Malakoff, jet lag haluciné
à New York, opéra de quat'sous londo-berlinois : ils patinent le béton d'un lyrisme à l'ancienne, social, rêveur
et poétique. » La Vie

« Pouce en l'air, en partance pour le sud de l'Espagne et du Portugal, quoi de mieux pour vous accompagner
dans ce périple que le nouvel album de Bratsch ? ... Amour, liberté, indignation, mélodies envoûtantes et réflexion,
ce nouvel album est "un message d'espoir, de vie et d'un meilleur avenir. » Nouvelle Vague

« Toujours des musiques nomades mais des textes qui nous promènent en ville... Une touchante justesse
pour cet album qui réinvente une mythologie urbaine. » Modes & Travaux

« Le grand métissage urbain. Seize titres pour un tour du monde. Inspirée des traditions yiddish et tziganes d'Europe centrale, leur musique est à l'image de leurs voyages, désordonnée, gaie et colorée. Ils brassent les langues
et les cultures dans un joyeux bazar qu'ils traînent sur les scènes du monde entier... Plutôt les banlieues populaires
que les faubourgs chics. Les métros bondés que les taxis... Et s'il souffle toujours dans leur musique un vent
de mélodies lointaines, ce sont finalement celles des villes, lieux de métissage, de carrefour de toutes les cultures,
où viennent se mêler l'odeur du pavé et celle des bistrots. » Humanité Dimanche

« Excellents musiciens, inventifs, virtuoses, les Bratsch se jouent des frontières géographiques autant que musicales même si le répertoire tsigane et celui des Balkans forment l’épine dorsale de leur tour de chant. »
Le Monde

« Ce qui leur va si bien, c’est la faculté de réveiller le génie européen dissimulé dans la multiplicité de ses rythmes,
qui chaloupent comme dans un « road movie » musical à travers un continent très charnel. » Le Parisien

« Une dégaine de mauvais garçons sortis tout droit d’une icône tsigane, un savoir-faire rare, une douce ironie,
les cinq de Bratsch ne sont pas des musiciens traditionnels mais des arpenteurs futuristes de vieilles musiques
qu’ils réinventent sans cesse. » Libération

« Il existe vraiment un art du collage chez ces Tziganes qui s’ignorent, et une absence de doute chez ces musiciens instinctifs qui élèvent le jeu de l’agglomération musicale au rang d’oeuvre d’art. Ils pratiquent un « Jazz gitan »
qui renouvelle l’intérêt pour les musiques de l’Est, avec eux, la musique acoustique d’inspiration traditionnelle redécouvre une grâce et une raison d’être. » Classica

« Outre le charme immédiat de la musique de Bratsch, il y a de réels talents d’écriture et une trajectoire unique
qui ne s’est jamais fourvoyée dans les platitudes de la World music et de la couleur locale. » World

« Puissant dans le son du violon, de la guitare, de l’accordéon, de la clarinette, le tout soutenu par une habile contrebasse, Bratsch, qui s’inspire du folklore d’Europe centrale, sait faire partager ses émotions, parfois nostalgiques, mais souvent humoristiques sur un swing enlevé et inspiré. Un style festif, d’inspiration nomade,
qui plaît énormément. » Ouest France

« Bratsch, c'est le groupe de scène par excellence... Musiciens nomades, les Bratsch puisent leur inspiration
sur les routes. Assister à un de leurs concerts, c'est voyager en Tziganie, sur les bords de la Méditerranée,
dans les plaines slaves et la mémoire yiddish. » Le Journal du Dimanche

"Bratsch. C'est encore l'un de ces noms qui illumine les yeux des fêtards. Depuis quarante ans, le groupe Bratsch
sert la musique tsigane sans défaillir... Ils ont réussi à combiner un certain jazz avec du klezmer, mêlant bouzouki,
clarinette et violon, comme on peut l'apprecier dans leur dernier disque Urban Bratsch" À nous Paris

historique tournées Autres extraits vidéo
distribution Dicale
 
Bratsch

agenda Bratsch

facebook

Site Bratsch
Site Bratsch

Isabelle Mayereau
spectacle